Sri Lanka

Véritable paradis niché dans l’océan Indien, le Sri Lanka est une destination exotique où culture, nature, faune et joie de vivre sont au rendez-vous pour assurer un séjour mémorable. L’île tropicale est connue pour ses plages de sable fin surplombées par des forêts luxuriantes, et ses villages typiques. Déjà de bonnes raisons de se laisser tenter par un voyage Sri Lanka !

La géographie du Sri Lanka

La géographie du Sri Lanka est variée et très intéressante. Situé entre l’Inde et l’Asie du Sud-est, le Sri Lanka est pourvu d’une étendue irrégulière s’étendant des plaines côtières de faible altitude aux terres des rives nord et est. Les zones méridionales sont constituées de montagnes et collines qui parsèment les hautes terres centrales. Le plus haut sommet montagneux est le Pidurutalagala qui domine l’île du haut de ses 2.500 m d’altitude. De son côté, la côte est composée essentiellement de plages et de baies qui cèdent parfois leur place à des falaises au nord-est et au sud-ouest.

La culture au Sri Lanka

Curieusement, le Sri Lanka est l’un des rares pays à avoir préservé une diversité culturelle riche et vaste. La culture au Sri Lanka est unique, contribuant ainsi à l’identité forte des Sri-lankais. Elle a conservé beaucoup de coutumes et rituels, vieux de 2000 ans, dont la transmission a été assurée de génération en génération. Les festivals très colorés, devenus l’une des principales attractions touristiques du Sri Lanka, précèdent la religion qui joue un rôle important dans la préservation de la culture et des traditions.

Aujourd’hui encore, la culture sri-lankaise se reflète souvent dans l’art, l’architecture, les sculptures et même la cuisine. D’aucuns diront que cette île paradisiaque de l’océan Indien jouit d’une culture conventionnelle, influencée par les religions prédominantes, dont le bouddhisme, l’hindouisme ou l’islam. Cette prédominance est représentée dans le mode de vie sri-lankais où l’humilité et le bonheur emplissent tous les foyers qui se respectent.

Par ailleurs, la culture locale est également teintée d’une influence indienne et européenne. Cela résulte respectivement du mariage entre les rois sri-lankais et les princesses indiennes, et de l’invasion des Hollandais, Portugais et Britanniques sur le territoire.

L’économie du Sri Lanka

Après une longue et sanglante guerre qui se termine en 2009 avec la défaite du mouvement séparatiste des Tigres tamouls, l’économie du Sri Lanka s’offre un nouveau chapitre dans son histoire. Le gouvernement se fixe comme objectifs d’atteindre une économie forte à revenu intermédiaire, d’autonomiser les populations de chaque village en leur fournissant électricité, réseau routier, eau potable, télécommunication et marché. Il espère doubler le revenu par habitant afin d’assurer l’autonomie de chaque village ainsi que la croissance de tous les secteurs économiques.

Outre les énormes progrès en agriculture, dans l’industrie et les services, l’ambitieuse stratégie du Sri Lanka est de devenir un carrefour pour l’aviation, l’industrie maritime, l’énergie renouvelable et le commerce. Sur l’île, l’industrie de l’hébergement et des loisirs a fait l’objet d’une modernisation ambitieuse qui répond tout à fait à l’affluence touristique de plus en plus considérable.

La population du Sri Lanka

La population du Sri Lanka est multiethnique, multi-religieuse et multiculturelle, suite à l’influence des immigrants étrangers successifs. Mais tout a commencé il y a des centaines d’années, lorsque les Veddahs conquirent l’île.

Aujourd’hui, quelle que soit leur situation dans la société, les Sri-lankais sont de nature chaleureuse et amicale ; cela se reflète facilement sur des visages souriants, hospitaliers et compatissants. Au cours de votre séjour dans ce pays, vous constaterez de vous-même qu’ils sont accueillants et fiers d’inviter les étrangers chez eux, aussi modestes soient-ils. Ici, l’hospitalité est prise au sérieux.

L’histoire du Sri Lanka

Vieille de plus de 2 550 ans, l’histoire du Sri Lanka a été couchée dans des manuscrits différents, dont la Mahawansha et plusieurs textes indiens anciens. Le Ramayana est l’un des plus anciens textes qui décrivent cette île, appelée alors Lanka, servant de forteresse au roi Ravana.

Ce sont les Cinghalais qui commencèrent la civilisation à la fin du VIe siècle avant J.-C, s’installant probablement au nord de l’Inde. Ensuite, le bouddhisme est importé à partir du milieu du IIIe siècle avant J.-C, et une grande civilisation est entreprise dans de nombreuses villes, dont Anuradhapura (jadis un royaume qui fleurit au 200e siècle avant J.-C) et Polonnaruwa (vers 1070 à 1200). D’autres royaumes plus récents prennent ensuite place dans le pays : les Dambadeniya, Yapahuwa, Gampola, Kandy et Jaffna.

Dans les années 1600, les Portugais occupent la partie centrale du Sri Lanka ; ils sont suivis par les Hollandais au 17e siècle, puis par les Anglais qui s’installent sur les côtes. Devenue une colonie britannique, l’île entière est cédée aux Britanniques en 1815, et devient indépendante en 1948. L’appellation contemporaine de Sri Lanka est adoptée en 1972.

La langue du Sri Lanka

Ce sont le cinghalais et le tamoul qui constituent les langues officielles du Sri Lanka. La première est largement parlée dans les parties méridionale, centrale et occidentale de l’île, tandis que le tamoul est parlé presque exclusivement par les habitants du nord et de l’est de l’île. Le cinghalais est la langue maternelle du peuple éponyme qui représente environ 70 % de la population sri lankaise, ce qui équivaut à environ 13 millions de personnes. Dérivant essentiellement du Pali, le langage liturgique des bouddhistes sri-lankais, il comporte également de nombreuses déclinaisons portugaises, néerlandaises et anglaises.

De son côté, le tamoul est la deuxième langue officielle, parlée par environ 5 millions de Sri-lankais, soit plus de 15 % de la population locale. Il s’agit d’une langue dravidienne, encore prédominante dans le sud de l’Inde, en particulier dans l’État du Tamil Nadu. Dans le passé, ce sont les colons anciens, commerçants, conquéreurs, rois étrangers et autres immigrants qui ont importé la langue au Sri Lanka.

En dépit de la prédominance de ces deux langues officielles, la majorité des Sri-lankais parlent l’anglais qui comporte d’ailleurs un fort accent et de nombreux mots empruntés aux langues locales.

Avec ses milliers de kilomètres de plages dorées et ses innombrables richesses authentiques, le Sri Lanka est tout naturellement l’un des paradis tropicaux de l’océan Indien. La diversité de ses paysages, ses richesses culturelles et ethniques, et sa passionnante histoire se dévoile dès votre arrivée à Colombo, la capitale éclectique du Sri Lanka.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

19930

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

131538

voyageurs nous ont fait confiance

Haut