Les risques naturels au Sri Lanka

Dans quelques temps, vous vous envolez pour le Sri Lanka ! C'est un rêve qui devient réalité, après de longues semaines d'attente. Mais avant de partir, vous avez encore quelques détails à régler. Vous devez également vous renseigner sur les dangers à éviter au Sri Lanka. En effet, même si ce pays représente un rêve pour vous, il peut se révéler dangereux. Séisme, tsunami, typhon... certains risques naturels ne sont pas prévisibles, mais lorsqu'ils le sont, il vaut mieux les anticiper.

Connaître les risques naturels au Sri Lanka

Avant tout, il faut savoir que le Sri Lanka est situé dans une zone à forte activité sismique. Le pays a donc l'habitude de subir les conséquences des tremblements de terre. Malheureusement, certaines fois, cela provoque des tsunamis dévastateurs. Alors, si vous constatez qu'à la suite d'un séisme, l'océan se retire étrangement, vous devez vous en inquiéter. C'est le signe que de fortes vagues vont arriver.

Selon les régions, la période des moussons peut être compliquée. Au nord-est du Sri Lanka, elle s'étend de décembre à mars ; au sud-ouest, elle correspond aux mois de juin à octobre. Durant ces quelques mois, des pluies diluviennes s'abattent sur le pays, provoquant des glissements de terrain et des inondations. Certaines années, ces catastrophes provoquent plusieurs dizaines de morts.

D'avril à décembre, c'est un autre mal qui sévit : les typhons. Ils se forment au loin, avant de venir endommager les infrastructures. Ils se montrent parfois cruels, tuant plusieurs dizaines de personnes sur son passage. Il vaut donc mieux faire attention et éviter les zones à risques.

Comment se comporter en cas de catastrophes naturelles ?

Cela commence avec la prévention. Le Sri Lanka est habitué aux catastrophes naturelles. Le gouvernement a ainsi mis en place des systèmes d'alertes assez simples. Il suffit de s'inscrire à un numéro de téléphone pour recevoir les alertes par SMS. Ainsi, les habitants sont informés du moindre risque. Ce moyen est parfois utilisé pour rassurer les locaux et leur indiquer qu'ils sont hors de danger.

Avant de partir chaque matin, vérifiez les bulletins de météo. Vous pouvez les consulter en ligne, dans les journaux ou auprès de la réception de votre hôtel. Grâce à cela, vous êtes informés des risques de typhons ou de fortes pluies. Si un danger existe, il vaut mieux rester à l'abri et suivre les conseils des autorités locales.

Parfois, il est impossible de prévoir l'inévitable. Dans ce cas, vous devez être vigilants et vous en remettre aux consignes des autorités. Ils sont habitués et savent veiller sur votre sécurité. Alors, écoutez leurs ordres et appliquez-les à la lettre. Surtout, vous ne devez pas paniquer.

Après la catastrophe, prenez le temps de contacter l'ambassade de France, à Colombo. Donnez-leur votre situation géographique et profitez-en pour leur demander des informations complémentaires. Contactez également vos proches. Ils ont besoin d'être rassurés et de savoir que vous allez bien. Profitez-en pour vous confier et exprimer ce que vous avez ressenti. Ce genre de catastrophes peut vous marquer.

En cas de graves dommages, il peut arriver que vous soyez rapatrié en France, en urgence. Dans ce cas, rendez-vous disponible facilement. Mais vous ne devez surtout pas vous mettre en danger, en tentant de vous déplacer.

Rassurez-vous, en règle générale, les voyages au Sri Lanka se passent bien. La plupart des tsunamis qui sont détectés ne touchent pas les côtes. Les typhons sont également prévus et déclenchent systématiquement des alertes. Le Sri Lanka est un pays habitué à ce genre de catastrophes naturelles. Vous pouvez donc vous sentir en sécurité. Tout est fait pour vous protéger et anticiper les risques naturels. Il ne vous reste plus qu'à savourer votre séjour et à profiter à fond !

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

21461

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

141642

voyageurs nous ont fait confiance

Haut